Crash test : Rando aux 3 Becs 4


Un voyage comme ça, ça se prépare. Comme nous voulons profiter du temps en Amérique du Sud pour faire quelques marches, il fallait bien que l'on se teste avant le départ 🙂

Cela faisait quelques temps que l'on était tenté par les 3 Becs, c'est donc décidé, on va le faire, et pas à moitié !
Voilà l'itinéraire que l'on a choisit de faire sur 2 jours : Les Trois Becs et la Forêt de Saou

Partir sur 2 jours va nous permettre de nous tester en bivouac. C'est nouveau pour nous deux, on pensait que ça serait difficile, on n'a pas été déçu !

RDV dans la Galerie pour voir toutes les photos

Nous voilà parti avec chacun 10kg sur le dos. Nos sacs à dos sont limite petits (20 et 22L) il faut un peu tasser pour que tout rentre :

  • Tente
  • Matelas
  • Sac de couchage
  • Réchaud à gaz
  • Nourriture
  • Affaires de rechange
  • Appareil photo
  • et surtout beaucoup d'eau (il n'y en a pas sur le parcours)

Tout sourire au départ, parking du col des Réchats

Après près de 7km en 4h30 et quelques pauses, on décide d'installer notre campement provisoire entre Roche Courbe et le Signal.
Premier montage de la tente (enfin, 2e si on compte le coup d'essai dans le jardin ^^)

De notre belle terrasse naturelle nous avons pu admirer un superbe couché de soleil sur la forêt de Saou.
Nous ne retiendrons pas notre dîner à base de plats lyophilisés, pratique mais vraiment dégueu !

La nuit s'est plutôt bien passée. Les matelas auto-gonflants ont fait leur boulot.
Marlène a juste eu un peu froid durant cette nuit à 1300m d'altitude.

Au réveil un troupeau de moutons nous saluait à quelques mètres de la tente. Un bon réveil "nature" pour profiter du lever de soleil aux alentours de 6h30.

Nous voilà repartis pour les 11km restants ! Heureusement très peu de dénivelé positif pour ce 2e jour de rando et une grande partie de plat pour traverser la forêt de Saou et revenir au pas de la Motte.

Une fois arrivés au pas de la Motte, la descente jusqu'au parking nous a paru interminable, presque 2h de descente dans des pierriers ou des tapis de feuilles mortes glissantes, un régal pour les genoux !

En conclusion

 En quelques mots, cette rando nous a permis de bien constater que la marche c'est dur (surtout avec du poids sur le dos !) mais surtout que ça offre des paysages magnifiques.

On va donc pouvoir se pencher sur les randos qui seront abordables durant notre voyage. Le site de Torres del Paine au Chili semble être un très joli terrain de jeu pour ce type de balade 😉
Il y aura certainement 1000 occasions de randonner durant ces 6 mois pour découvrir des paysages extraordinaires tout au long de notre parcours.


Répondre à Yannick Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Crash test : Rando aux 3 Becs